L’ANNÉE 2015 FUT-ELLE MAUVAISE ?

On ne peut nier que l’année 2015 eut sa part de bien tristes nouvelles. Cependant, comme pour le vin, on ne peut évaluer la qualité d’une année qu’en comparaison avec d’autres millésimes. Prenons - au hasard -  tous les millésimes finissant en « 15 ». 1915, en pleine première guerre mondiale, fut une année terrible, à la fois localement et mondialement. 1815 fut également une année éprouvante pour les populations civiles belges ravagées par les troupes prussiennes, britanniques et française qui se massacrèrent à Waterloo et dans les environs. Pendant ce temps, en Amérique du Sud, on s’étripait entre Espagnols et indépendantistes. La même année, eut lieu la deuxième guerre américano-algérienne en méditerranée, opposant les pirates des Beys d’Alger, de Tunis et de Tripoli (sous protectorat Ottoman) à la jeune US Navy. Sur le plan écologique, 1815 ne fut pas non plus une bonne année: l’éruption du volcan Tambora en Indonésie causa plus de 100.000 morts.

Ce gigantesque cataclysme envoya tant de cendre dans l’atmosphère que le climat de la planète entière en fut bouleversé. On estime que ce fut la cause de terribles famines l’année suivante. En 1715, c’est la guerre en Europe entre les Suédois, les Danois et les Prussiens. La même année, les Turcs attaquent des iles grecques en massacrant une bonne partie de leurs habitants. 1715 c’est aussi la guerre civile en Ecosse. Dans nos régions, l’hiver 1715 fut si froid qu’il entraîna une hausse de la mortalité. 1615 ne fut pas une bonne année non plus. Epidémie de peste en Europe, été caniculaire, hiver glacial dans nos régions. Guerre un peu partout dans le monde. Je pourrais continuer la démonstration avec 1515, 1415, 1315, etc. Et j’en arriverais à la conclusion que finalement 2015 fut une excellente année si on la compare aux autres années de la série « 15 ». On m’objectera qu’il faut la comparer à des années plus récentes. Alors parlons de 2008, année d’un terrible crash boursier qui conduisit l’économie mondiale au bord du gouffre. Ou 2011 avec le catastrophique accident nucléaire de Fukushima et ses terribles conséquences. Certains diront, qu’au moins, le moyen Orient était plus pacifique. Avons-nous déjà oublié que la guerre Iran-Irak des années 1980 causa plus d’un million de morts ? On pourrait même dire qu’au niveau mondial, 2015 fut plutôt une bonne année. Prenons pour exemple les incroyables progrès de la médecine avec, notamment, la mise au point d’un vaccin contre la dengue (qui infecte chaque année 400 millions de personnes et en tue 20.000) ou la mise au point de nouveaux traitement contre le cancer. Plus important encore: la famine continue de régresser sur la planète malgré une démographie toujours galopante. Si, malheureusement, 13% des humains souffrent encore de la faim aujourd’hui, ils étaient 23% il y a 25 ans. Il y a aussi eu plus d’enfants scolarisés en 2015 qu’il n’y en eu jamais dans toute l’histoire de l’humanité. Je pourrais poursuivre les exemples pour démontrer que le monde va beaucoup mieux aujourd’hui qu’hier. Mais est-ce que cela a du sens ? Oui, je crois que cela nous encourage à continuer d’agir pour le rendre encore meilleur. Plutôt que de passivement se dire : « le monde va de plus en plus  mal » et se lamenter sans rien faire. Oui, chacun d’entre nous peut par ses petites et grandes actions contribuer à améliorer la Vie. Chacun peut se lever le matin en posant un petit geste pour la planète et se coucher le soir en se demandant ce qu’il a fait pour rendre le monde meilleur. Mais rien ne vous oblige à penser comme moi.  

Pascal De Sutter // osez une vie plus palpitante